Guillaume

C’est à Guillaume Bonneviot que nous devons l’article de ce trimestre… Il nous donne ici quelques conseils en matière de communication vidéo

Grâce à une bande passante et des devices de plus en plus puissants, la vidéo en ligne explose. C’est aujourd’hui l’outil de communication le plus efficace pour capter l’attention et la garder :

  • 60 % des personnes interrogées préfèrent la vidéo au texte
  • Les visiteurs restent plus longtemps sur les sites à contenu vidéo
  • La vidéo est plus facilement mémorisée que le texte

 

On sait également que la durée d’attention moyenne est très courte (8 secondes en moyenne selon une étude canadienne menée par Microsoft, soit 1 seconde de moins qu’un poisson rouge selon cette étude) !

C’est donc un outil de communication très puissant à condition de savoir l’utiliser. Aujourd’hui tout le monde s’essaie à faire des vidéos et on a vite fait de se retrouver noyé dans la masse et de passer inaperçu.

 

Voici quelques conseils pour réussir sa communication vidéo :

1 – La stratégie :

Votre vidéo doit s’inscrire dans une stratégie de communication ciblée. Elle doit être pensée avec un objectif précis en fonction du public visé. Il convient alors de prévoir la stratégie de diffusion et de promotion de la vidéo afin d’atteindre l’audience recherchée.

2 – Un discours et un format adapté :

Pour retenir l’attention une fois la cible atteinte, il faut adopter un ton juste et parler le même cameralangage afin de susciter de l’intérêt pour le contenu. Dans une phase d’approche ayant pour but de se faire connaître, inutile de montrer un film de 5 minutes, personne ne le regardera jusqu’au bout (format publicitaire classique 30s, vidéo pour le web environ 1min en général). En revanche, en rendez-vous client, une vidéo explicative de quelques minutes peut être très efficace pour démontrer son expertise.

3 – Ne pas chercher le moins cher mais quelqu’un de compétent et de confiance :

C’est votre image, votre marque, votre expertise ou votre produit que vous allez mettre en avant avec cette vidéo. Il n’y a rien de pire que de montrer une vidéo mal réalisée (son mal enregistré, décors moche, cadre déplacé, lumière mal maitrisée, animations mal dessinées et pauvres en mouvement)

Vous risquez de vous décrédibiliser dès les premières secondes et on n’a jamais l’occasion de faire une seconde première impression ! Si votre budget est serré, il y a surement une solution pour s’y adapter sans pour autant rogner sur la qualité.

4 – Ne pas sous-estimer le projet :

La réalisation d’une vidéo passe par plusieurs étapes qui sont toutes importantes et nécessitent validation. Revenir en arrière représente une grosse perte de temps et des coûts supplémentaires.

Pour n’en citer que quelques unes : le scénario, le texte de la voix off, l’enregistrement de la voix off, le tournage, le montage, la musique, les animations, l’habillage graphique…

Il faut prévoir un planning et de la disponibilité pour trancher et valider chaque étape.

Pour finir, je dirai que le gros avantage de la vidéo c’est qu’on peut aujourd’hui tout faire et tout montrer avec des moyens raisonnables. Internet nous donne même accès à un public mondial à un coût bien moindre qu’une campagne TV. Il n’y a donc pas de raison de s’en priver, il faut simplement bien s’y préparer et aborder la question étape par étape pour s’assurer que le résultat soit à la hauteur de nos attentes.

Confucius disait déjà en son temps : « une image vaut mille mots » Que dirait-il avec la vidéo ?…

Si vous souhaitez contacter Guillaume : guillaume.bonneviot@ilkino.com

www.ilkino.com

 

Pensez à partager :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn