Photo RSE 27 03 17 4

La RSE, qu’est-ce que j’y gagne ?

 

Photo RSE 27 03 17_4Lundi 27 mars 2017
La RSE, qu’est-ce que j’y gagne ?
Colloque organisé en partenariat avec le BOSS CLUB PME sous l’égide de la CCI 92

Le lundi 27 mars 2017 s’est tenu au Parc Nautique de l’Ile de Monsieur à Sèvres un colloque, qui a réuni 138 participants autour de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, co-organisé par le Boss Club PME et le Challenger Club sous l’égide de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine.

Après quelques mots d’introduction des Présidentes des clubs organisateurs CHALLENGER CLUB et BOSS CLUB PME, rappelant la genèse de cet événement et la défense de leurs valeurs, la parole est donnée, dans un premier temps à Marie-Christine OGHLY, en tant que membre élue de la CCID92, puis à Hugues CARLIER, du cabinet des Enjeux et des Hommes, conférencier/animateur de la soirée.

La conférence d’ouverture a permis de rappeler les fondamentaux et les opportunités que représente cette démarche et les menaces à ne pas s’engager dans le chemin de la RSE. Une plénière, qui a vu la succession d’une vingtaine d’intervenants, nous témoignant très concrètement de leurs expériences et réussites, nous a convaincus qu’il devient primordial que les entreprises s’y engagent.

Après quelques rappels du cadre juridique, notamment par INFOREG, et des diagnostics qui s’offrent aux entreprises, le Groupe LA POSTE et SIGNARAM nous ont rappelé le bien-fondé d’une politique de non-gaspillage en faveur de l’environnement, les entreprises SODEXO, ZEPHIR et IMS nous ont convaincus qu’une démarche RSE en faveur de la Qualité de Vie au Travail permet de baisser radicalement le taux d’absentéisme et limite le turnover de façon substantielle.

SODEXO s’inscrit également dans une stratégie d’ancrage territorial local fort afin de générer le maximum de flux financiers vers les PME locales via notamment l’utilisation des chèques cadeaux qui leur sont destinés.

Le Groupe ROCHER a justifié que la refonte des cahiers des charges en accord avec leurs fournisseurs représente un cercle vertueux tant d’un point de vue écologique, économique et pédagogique.

Le succès de VALDELIA, éco-organisme dédié aux meubles professionnels usagés, nous prouve que son existence répond à des enjeux environnementaux, économiques et sociétaux stratégiques, ainsi qu’à une obligation légale.

JOHNSON & JOHNSON nous a montré comment « embarquer » l’importance de la RSE dans sa communication interne et externe, d’autant plus qu’il s’agit d’une entreprise du secteur de la santé. Selon eux, il faut recentrer l’engagement RSE en insistant sur les méthodes de communication.

La plénière a été clôturée par de jeunes étudiantes de l’ESSEC qui nous rappellent combien elles seront attentives dans leur choix d’employeur à ceux qui auront amorcé ou se seront alignés sur cette voie RSE.

Les entreprises ont ensuite planché pendant une trentaine de minutes sur les thématiques citées ci-dessus. Un rendu du cabinet RSE LIB sera construit et transmis dans un futur proche. Les premiers retours du debrief annoncent des propositions intéressantes telles que nommer un médiateur référent pour faire renaître une charte de la diversité dans l’entreprise, faire appel au mécénat de compétences, proposer une journée d’action solidaire aux salariés auprès d’associations locales, mettre en place un projet de loyauté de bonnes pratiques comme la réduction des délais de paiement auprès des fournisseurs, proposer le télétravail ou l’aménagement des horaires, éliminer les gobelets plastiques au profit de mugs.

Ce colloque sera suivi d’ateliers pratiques tout au long de l’année pour aider les entreprises, sur la base du volontariat, à construire leur réflexion.

Présentation PPT RSE 27 03 2017

Voir la vidéo de l’évènement

 

Pensez à partager :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn