Le coin œnologie de Sylvie Casanovas

Bientôt l’été et les vacances. Les vacances peuvent être l’occasion d’errer dans les vignobles ou d’aller dans un bar à vins. Notre état de touriste nous rend enclin à la détente et à la découverte. Et c’est donc à ce moment où nous pouvons faire le plein de nouvelles émotions. Mon angle d’article consiste donc cette fois-ci à vous faire l’inventaire de quelques belles appellations françaises et étrangères que j’ai dégustées cette année.

Et pour plus d’informations sur les cours d’œnologie, vous pouvez contacter Sylvie Casanovas d’Œno Class, sylvie.casanovas@gmail.comou œnoclass@gmail.com . Vous aurez également les dates des prochains événements sur https://www.facebook.com/CasanovasSylvie

Du côté de l’Espagne catalane :

  • Les Cava sont les effervescents catalans qui sont vinifiés selon la méthode traditionnelle (comme en Champagne). Ils ont gravi les échelons de la qualité ces dernières années et sont un bon moyen d’avoir des bulles en bouche à moindre coût. On en trouve dans nos supermarchés français notamment le Cava de Charlotte Rigaud.
  • Les Priorat sont une appellation réputée en Catalogne. Ressuscités dans les années 80 par un français René Barbier, ces vins puissants issus des bords Tarragonnais vous feront chavirer dans l’Espagne de toutes les chaleurs, par exemple lePriorat du Clos del Portal d’Alfredo Arribas, la cuvée Gotes (une affaire rapport qualité-prix).
  • Les Penedès, appellation non moins notoire, vous révèleront la finesse des catalans, par exemple lePenedès 2015, 100 % xarel-lo (cépage local) de chez Augustus, noté 92/100 par José Penin (très bon rapport qualité-prix).
  • DO Emporda est un vin qui peut être doux du nord est de la Catalogne. Maria Pagès en produit un qu’elle appelle garnaxta (grenache noir et blanc) en mode solera (plusieurs années d’assemblage en fût). On se demande si elle travaille pour l’argent ; au vu du prix de la bouteille, je ne pense pas, et pourtant c’est un bijou.

Du côté de l’Argentine :

  • Le torrontés est un cépage très vigoureux et productif qui s’épanouit pleinement en altitude et dans les régions arides où il est préservé du mildiou et de la pourriture grise. Le Torrontes (blanc) du domaine Etchart 2016 ravira les papilles.
  • Le malbec est également très planté dans le pays. Le Trapiche Malbec OakCask 2015 est un bel exemple de réussite viticole au pays du tango.

Du côté de la France :

  • Le Jura, avec l’AOC Roussette de Savoie Marestel 2015 de chez Eugène Carrel exprime avec élégance le cépage altesse ou l’AOC L’Etoile 2014 du domaine Rolet, qui  est une pure merveille dans son registre.

Du côté du Portugal :

  • Les vins portugais recèlent des trésors pour ravir nos sens. Et pourtant les circuits de distribution français ne les exposent pas aux consommateurs. Nous espérons que cela va changer. Ci-dessous quelques exemples de petites merveilles : Douro 2007 de chez Mateus&Sequeiravinhos S.A. ou Dao 2007 de chez Quinta de Lemos

Pensez à partager :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn