Tutorat

 

 Image tutorat2Le TUTORAT : Un objectif double

Le Challenger Club a décidé de jouer un rôle social et collaboratif dans le développement des compétences et des performances de ses membres en créant un département  » Tutorat et Formation ».

L e pôle TUTORAT a été mis en place en 2015 au sein du Club Challenger, à l’initiative des membres et sous l’influence d’un nombre grandissant de porteurs de projet, jeunes ou plus âgés, qui se présentaient aux réunions du Club. Il a deux objectifs fondamentaux :

D’une part, permettre à chaque nouvel adhérent en création d’activité de profiter pleinement de l’empathie et de l’ouverture qui sont deux des racines du Club, pour trouver tous les conseils et orientations dont il va avoir besoin. Il pourra ainsi, dans un deuxième temps, s’appuyer sur un réseau d’experts très diversifié, et construire grâce à lui une structure solide, adaptée et optimisée pour mener à bien son projet.

D’autre part, proposer une thématique parfaitement en phase avec les valeurs fondamentales du Club et ainsi participer à son rayonnement et à sa notoriété. L’intégration de nouveaux adhérents par ce biais devra permettre de les fidéliser et de leur donner envie de prendre le relai de l’accompagnement. A leur tour, ils pourront se proposer pour orienter et informer les nouveaux arrivants.

 

 Le TUTORAT : Son fonctionnement 

1. Cadre et limite : Accompagner ne veut pas dire seconder ou participer.

2. Principe : Accompagner un porteur de projet dans le lancement de son projet.

3. Critères d’accompagnement :Image tutorat3

 Les projets sont accompagnés selon différents critères :

  • Maturité du porteur : Motivation et compétences en regard du projet.
  • Maturité du projet : Etat d’aboutissement du projet
  • Fiabilité
  • Viabilité

4. Accompagnement :

Le cadre d’accompagnement est défini en fonction de la thématique du projet, de l’expertise du porteur de projet, de ses faiblesses.

Le tuteur est accompagné de conseillers volontaires (bénévoles). Ils peuvent décider ensuite d’orienter le porteur de projet vers des experts rémunérés correspondant à des  besoins et des prestations plus précis (Expert-comptable, Avocat, Développement commercial, etc…).

Le tuteur pourra centraliser l’avancée du projet, et la remontée des problèmes rencontrés. Ce lien qui existe entre toutes les parties (tuteur, porteur, conseillers, prestataires) est une des clés de la réussite de cet accompagnement.

Le porteur de projet pourra ainsi bénéficier d’une structure d’accompagnement interactive et optimisée (coût, personnalisation, efficacité, expertise). En parallèle, il pourra profiter des différentes sessions de formation et d’ateliers qui sont mises en place tout au long de l’année.

 Il est pris en charge pendant une période d’un an par un tuteur ou un groupe de tuteurs.

Si le projet n’est pas jugé suffisamment solide, il est proposé au tutoré de se rapprocher d’un coach, membre du Club et susceptible de l’accompagner dans un montage et/ou une présentation plus solides de son projet.

Phase 1

Le porteur de projet, désirant s’inscrire dans le tutorat, adhère au Club. Il pourra ainsi, en parallèle du tutorat, avoir accès aux services parallèles proposés.

Phase 2

Le tuteur et le porteur mettent en place un plan d’actions sur 4 trimestres. Ce plan d’action peut éventuellement contenir l’orientation vers des prestations facturables auprès d’experts du club (avocat, expert-comptable, etc…). Ces prestations sont accessibles à des tarifs préférentiels dans la mesure où elles sont prodiguées entre membres.

 Phase 3

Au cas par cas, et selon l’importance du projet, il peut être proposé au tutoré de présenter son projet devant un jury Challenger composé d’experts polyvalents. Cette étape lui apportera l’expérience de la vente de son projet à un éventuel futur partenaire financier (banque, investisseur, associé), ou autre.

La charte de tutorat

Le but du tutorat est de faciliter la concrétisation du projet du tutoré, et notamment de :

  • Partager la connaissance des actions et activités du Club.
  • Accompagner la mise en relation avec les membres susceptibles de pouvoir apporter une expertise utile dans le projet.
  • Favoriser la professionnalisation du projet et du tutoré.
  • Proposer de participer à des missions internes.

La relation de tutorat s’inscrit dans un esprit de confiance et de respect mutuel.

La présente charte a pour objet de définir les attentes et engagements respectifs du tutoré et du tuteur qui accepte la mission bénévole de tuteur. 

Le tutorat ne saurait en aucune façon remplacer les appuis de divers ordres (formation, participation aux ateliers…) apportés aux adhérents par des professionnels avérés.

Il leur est un appui complémentaire bénévole.

Il est rappelé que le tuteur ne peut être tenu pour responsable des avis qu’il fournit et que le tutoré reste seul maître de ses choix et de ses actes.

 

Durée

  •  La durée de la relation de parrainage est prévue pour un an. il s’agit le plus souvent d’une rencontre en face à face et de quelques autres par la suite pour consolider le lien, de mails et de conversations téléphoniques pour maintenir la relation  au gré de chaque binôme et en fonction des attentes et des agendas respectifs.
  • La relation de tutorat peut s’interrompre à tout moment et unilatéralement.

 

Pour être tuteur

Le tuteur est reconnu du fait :

  • de son expérience professionnelle de Formateur indépendant. OU
  • de son expérience professionnelle globale mettant en évidence la capacité à piloter un projet. OU
  • de sa connaissance des activités développées par le Club (3 années d’adhésion). OU
  • de son implication dans des activités ciblées ou visées par le Club.

 

Pour être tutoré

Le tutoré peut faire appel au tutorat dès son adhésion au Club. Il est porteur d’un projet. Celui-ci a été soumis à un jury polyvalent qui l’a validé comme étant suffisamment concret pour être accompagnable. 

 

Engagement mutuel

Le tuteur s’engage à respecter le secret des affaires du tutoré et réciproquement.

Le tutoré considère son tuteur comme :

  • Un appui bénévole et moral ancré dans le code de déontologie du Club.
  • Un relais interne pour s’approprier les valeurs du Club, prendre connaissance des activités et services proposées et s’impliquer à moyen terme et selon sa volonté dans les actions menées par le Club, en cours ou à venir.
  • Un « soutien » professionnel qui vise à « aiguiller » plutôt qu’à pourvoir, à mettre en relation avec des collègues ayant des compétences différentes en cas de questionnement professionnel.

Le tuteur ne donne au tutoré que les informations qu’il a en propre ainsi que les avis et conseils qu’il estime possible de donner, eu égard à la nature du problème, à son expérience ou à sa compétence, sauf à proposer des personnes qui sur une question donnée pourraient avoir un avis plus pertinent.

En effet, les conseils donnés par le tuteur ne dispensent pas le tutoré de consulter des spécialistes et d’y avoir recours y compris dans les domaines faisant l’objet du concours du tuteur.